Découvrez les différentes phases du cycle du sommeil

sante-sommeil-lorient

Découvrez les différentes phases du cycle du sommeil

Nous passons un tiers de notre vie à dormir soit environ 25 ans par personne. Mais savons-nous réellement de quoi se composent nos nuits de sommeil ? Sommeil lent léger, sommeil lent profond et sommeil paradoxal, ce sont peut-être des notions encore floues pour vous. Pourtant, ces phases du cycle du sommeil sont importantes pour recharger nos batteries après une longue journée de travail. Santé Sommeil à Lorient décrypte pour vous ces stades distincts de vos nuits.

Qu’est-ce que le cycle du sommeil ?

Notre sommeil, contrairement à ce que l’on pense, ne se déroule pas de manière continue. Le cycle du sommeil dure environ 90 minutes et se répète 4 à 6 fois durant la nuit pour chaque personne.

Vous allez donc passer par différentes étapes :

  • L’endormissement
  • Le sommeil lent léger
  • Le sommeil lent profond
  • Le sommeil paradoxal

Au début de votre nuit, vous commencez par le sommeil léger puis le sommeil profond pour ensuite laisser de nouveau place au sommeil léger avant le sommeil paradoxal. Ces quatre stades restent identiques au cours de votre vie depuis l’enfance à l’âge adulte. La première partie de la nuit se compose principalement de sommeil lent profond alors que la seconde se constitue de sommeil lent léger et sommeil paradoxal. Néanmoins, sa répartition pendant la nuit varie entre les individus selon l’âge. Et oui, nous ne sommes pas égaux face au sommeil.

 

cycle-du-sommeil

L’endormissement

La première phase d’endormissement c’est là où on commence à somnoler, car votre corps vous envoie des signaux de fatigue. Vos paupières deviennent lourdes et votre corps se détend tranquillement. Vous sombrez en fin de compte dans un état de demi-sommeil sans vous en rendre compte. Vos muscles entament un relâchement et votre rythme cardiaque ralentit petit à petit. Ce stade dur environ 5 à 20 minutes soit approximativement 5 à 10 % du temps de sommeil. Le corps peut aussi donner cette impression de chuter dans le vide ou de soubresaut. C’est là que l’expression « tomber de sommeil » prend tout son sens. La plupart du temps, si on se réveille, on ne se rappelle pas avoir dormi.

Le sommeil lent léger

Le cycle du sommeil continue avec la phase de sommeil lent léger. Cette étape s’avère primordiale pour un sommeil de qualité. Elle doit donc avoir lieu dans les meilleures conditions possibles, dans une chambre à la bonne température et un matelas adapté à votre morphologie. Votre respiration devient régulière, le tonus musculaire et les mouvements oculaires se réduisent. Même si le sommeil se veut plus profond, il reste facile de se réveiller au moindre bruit. Une lumière qui s’allume, une voiture dans la rue ou la télé en arrière-plan sont autant de distractions qui entravent cette phase. Le sommeil lent léger représente tout de même 50 % du sommeil total, il n’est donc pas à négliger. L’organisme entame son processus de récupération physique avec cette étape cruciale.

Le sommeil lent profond

La phase de sommeil profond correspond au moment où on dort le plus profondément. Le corps ne bouge pas, le cœur et la respiration gardent un rythme régulier et la température corporelle diminue. Contrairement au sommeil lent léger, il est plus difficile de se réveiller, car le cerveau n’entend plus les bruits extérieurs et la lumière. C’est par conséquent dans cette étape d’environ 1 h 40 chaque nuit que l’organisme récupère le mieux. Notre encéphale se recharge et emmagasine de l’énergie pour affronter la journée du lendemain. De plus, pour les enfants le sommeil lent profond favorise l’hormone de croissance et renforce les défenses immunitaires. D’ailleurs, ce stade du sommeil se manifeste généralement présent au début de la nuit. C’est pour ça que le mythe se révèle exact : les heures avant minuit s’avèrent les plus réparatrices pour le corps.

Le sommeil paradoxal

Le sommeil paradoxal est la phase du cycle du sommeil où on rêve le plus durant la nuit. Cette étape tient un rôle dit paradoxal, car le corps montre des signes de sommeil profond et des signes d’éveil. En effet, il reste toujours immobile et relâché, mais les mouvements oculaires deviennent rapides. Les scientifiques observent même sur l’électroencéphalogramme une activité importante du cerveau qui se rapproche de l’éveil. On vous recommande d’ailleurs de vous réveiller durant cette phase de sommeil paradoxal. Vous l’aurez compris, le bon déroulement de cette période est primordial pour acquérir un sommeil réparateur. Il est également crucial de ne pas déranger le sommeil d’une personne endormie et attendre son réveil.

 Peu importe que l’on soit un petit ou un gros dormeur, le cycle du sommeil demeure le même pour tout le monde. La qualité du sommeil de chacun dépend du bon déroulement de chaque phase durant la nuit. D’ailleurs pour aller plus loin, n’hésitez pas à effectuer une analyse du sommeil. Vous pourrez ainsi comprendre combien d’heures par nuit vous avez besoin de dormir. Si vous souhaitez des conseils pour mieux dormir, venez chez Santé Sommeil à Lorient. Nos conseillers vous guident pour trouver une literie adaptée à vos besoins.

 

Pas de commentaires

Vous devez être logged in pour poster un commentaire.